Martine Sitbon

Portraits

Martine Sitbon

La mode parisienne reste 'rock'

Martine Sitbon est la créatrice parisienne par excellence. Elle explique pourquoi elle ne travaillerait ailleurs pour rien au monde.

Martine Sitbon, Fashion designer Martine Sitbon a été choisie pour redessiner les uniformes des hôtels Pullman

"Quand j'ai commencé comme créatrice de mode dans les années 1980, j'étais sous l'influence de mon adolescence musicale, et mon travail a été étiquetté 'anglais', peut-être à cause de son extrémisme. Mais progressivement mon style est devenu complètement parisien. Quand j'ai lancé ma propre marque en 1986, nous étions encore peu de femmes dans le milieu. Mais à Paris la persévérance est la seule clef du succès. C'est une ville très agréable et simple, on n'a pas besoin de beaucoup pour y vivre bien, et même de façon intéressante.

Paris est très cosmopolite, mais pas du tout 'globale', comme dans ces capitales que j'ai vues où les équipements touristiques stérilisent la vie locale : ici il y a une vitalité particulièrement tenace, même dans des endroits aussi touristiques que Montmartre, qui a gardé une véritable vie de quartier, des jeunes et des vieux, de petits restaurants. Ou comme aux environs du Canal Saint-Martin avec ses concerts branchés, à deux pas de l'Hôtel du Nord, inchangé depuis l'époque d'Arletty. Ou au Café de Flore, que les Parisiens adorent, et où on a l'impression que Sartre et Simone de Beauvoir vont entrer à tout moment et s'installer à leur place habituelle, comme il y a 50 ans.

Alors que veut-on dire par 'mode parisienne' ? Rien du super-glamour qu'on voit ailleurs. Une certaine nonchalance. A Paris, être bien habillé, c'est aussi être décontracté. Etre à la mode, ce n'est pas quelque-chose qu'on exhibe : ça vient de l'intérieur. Nous sommes sensibles à la mode parce qu'elle est notre culture, comme la musique dans le Mississipi ou le surf à Hawaï. Elle est dans nos gènes. Paris a dominé la mode de 1900 à 1960, puis il y a eu le Swinging London, la mode aux USA s'est développée, mais Paris a gardé sa place. D'ailleurs la mode parisienne n'a jamais été seulement française. On peut même dire que les Parisiens s'intéressent davantage aux étrangers qu'aux autres Parisiens : Yohji Yamomoto, Kenzo Takada et Comme des Garçons se sont lancés depuis Paris, et Alexander McQueen, malgré tout son talent, n'aurait pu faire à Londres ce qu'il a fait à Paris.

En 2006 j'ai rencontré K.W. Chan, avec qui j'ai développé le concept de Rue du Mail : un lieu et une idée 100% parisienne, dans un hôtel particulier XVIIe siècle, de la rue du même nom, derrière la Place des Victoires. 700 M2 style Art déco dans lequel nous exposons des artistes et faisons nos défilés, l'atelier, le showroom et la boutique sous le même toit, à l'ancienne. Et la boutique fonctionne sur rendez-vous, dans la tradition des anciennes grandes maisons parisiennes – une manière de faire revivre le rêve de la grande époque."

 

Read more

The Pullman Magazine
 

The Pullman Magazine

Creations - Destinations - Ideas
Actualités - Pullman en Australie
Actualités

Pullman en Australie

En tout juste 5 ans, Pullman est devenu leader sur le secteur des hôtels 5 étoiles d'un bout à l'autre de l'Australie.

Inspirations - Robert van der Hilst
Inspirations

Robert van der Hilst

L'oeil voyageur

Robert van der Hilst est un volontariste qui n'est satisfait que s'il photographie quelque-chose d'inoubliable.

Pullman
mobile

Tout Pullman à portée de main : réserver un hôtel Pullman sur son smartphone et sa tablette.

Télécharger

Programme
de fidélité

Au bout du monde être reconnu et accueilli comme nulle part ailleurs.

Programme de fidélité Le Club Accorhotels Adhérer